Rechercher

Retour d’Experience – SNCF et les 14 états d’esprit de l’excellence opérationnelle

Lors de la présentation de pratiques Excellence Opérationnelle par OptimServices, Service de conseil interne en Exop de SNCF, Guillaume et Joelle ont insisté sur les fameux 14 état d’esprit Kaizen. Ceux que Toyota présente comme l’attitude à avoir pour favoriser et pérenniser une démarche d’EO.


Ce qu’il faut retenir dans le contexte SNCF : les chantiers qui fonctionnent chez eux sont ceux dont le manager a ses attitudes chevillées au corps


OptimService met beaucoup l’accent sur le Point 5, qui est la déclinaison SNCF du Management Visuel. De même, les initiatives de résolution de problème simple et de Tournée terrain sont au coeur de leurs préconisations.

Ca permet à chaque équipe de progresser au quotidien ! Pour les problèmes ou défis plus complexes,

La culture de l’exhaustivité, le perfectionnisme, la recherche de coupable sont des exemples de freins rencontrés, et difficiles à vaincre. Et oui, comme Joelle le mentionne, il est clé de s’intéresser au processus, à la situation, au problème, et non de cibler les acteurs.

Elle cite un exemple où en 4 ans, 4 managers ont été sortis faute de résultats. Changer de joueur est un levier, mais quand il ne donne pas de résultat, c’est qu’on doit se tromper ailleurs. Et c’est en étudiant en équipe et finement la situation, les sujets, les problèmes que cette situation s’est débloquée. Par des petites choses. Pas de solution révolutionnaire, mais s’intéresser au métier et au quotidien et le prendre en charge. Avec Humilité. Avec persévérance. Plutôt faire 60% tout de suite en équipe que d’attendre l’idée géniale d’une personne.

Si les équipes se mobilisent pour faire des progrès, elles peuvent être très vite refroidies quand elles font face à ces éléments culturels forts. Joelle et Guillaume ont insisté sur leur rôle de prise de conscience de ce défi de changement, qui commence par la posture des managers d’équipe.



Leur préconisation : faire un auto-diagnostic


Joelle et Guillaume nous ont proposé de faire un auto-diagnostic sur la base du document suivant. Ceci afin de faire le point de là où nous en sommes, de visualiser nos points forts et nos points faibles. C’est assez intéressant à faire, en solo, mais aussi en équipe, afin de voir comment nous nous situons, nos points de blocages et nos croyances limitantes.


Mon humble proposition : 14 c’est trop !


En fait, 14 états d’esprit, à mon sens, c’est trop. Qui peut les mémoriser ? Donc c’est trop.

Voire même contradictoire et paradoxal. Si on dit qu’un des états d’esprit est de faire 60% tout de suite, quid de cette longue liste dont la lecture me fatigue par avance.

Je propose donc l’alternative suivante : prendre les 14 états d’esprit, et chercher quelles sont mes 3 forces, qui me donneront ma signature Exop. Peut être que je suis au top dans ma croyance que l’amélioration est infinie, peut-être que je suis trop critique. Jamais je ne serai au top dans les 14 dimensions. Alors je vais me baser sur mes 3 forces, et les partager avec mes collègues. Mon top 3 est ma signature Exop.

Voilà ce que votre atelier m’a suggéré. L’attitude est clé ! Vitale. Se focaliser sur ses 3 atouts est une approche qui peut permettre plus d’impact !

101 vues